CBD et maladie de Parkinson : bienfaits et potentiel - Good Mood CBD

CBD et (maladie de) Parkinson : quels bienfaits ?

Sommaire

Sommaire

huile cbd maladie parkinson
Des recherches menées depuis quelques années, ainsi que de nombreux témoignages de malades et d’associations dédiées à la maladie de Parkinson évoquent les bienfaits du CBD sur la qualité de vie des patients. Comment le CBD agit-il, comment l’utiliser pour en tirer parti au maximum ? Où en est la recherche sur le potentiel de cette molécule ? Focus.

Avec plus de 200 000 personnes affectées, la maladie de Parkinson est l’une des pathologies neurodégénératives les plus répandues en France. Malheureusement peu d’options thérapeutiques sont disponibles et ces rares options comportent un risque important d’effets secondaires. Or, des recherches menées depuis quelques années démontrent que le CBD peut jouer un rôle clé dans la lutte contre plusieurs symptômes de la maladie de Parkinson. Cette information est d’ailleurs relayée par la Fédération Française des Groupements de Parkinsoniens qui indique aussi que le CBD constitue un « supplément très apprécié des personnes atteintes de la maladie » (1). Ces dernières y trouvant un moyen d’améliorer leur qualité de vie globale. Le CBD peut-il vraiment aider les malades atteints de Parkinson ? Comment les malades peuvent-ils profiter au mieux des bienfaits du cannabidiol ? Focus sur toutes ces questions, avec un point sur la maladie et sur l’état de la recherche actuelle.

Pourquoi utiliser le CBD dans le traitement des personnes atteintes de la maladie de Parkinson ?

De nos jours, la maladie de Parkinson ne possède pas de remèdes connus. Le traitement administré actuellement vise donc principalement à maintenir l’état du patient à moyen terme, à ralentir la progression de la dégénérescence et à soulager les symptômes. Néanmoins, s’il se révèle efficace pour certains patients, cette médication implique des effets secondaires considérés comme très lourds pour ceux qui y sont exposés.

De ce fait, de nombreux patients atteints de Parkinson trouvent un soulagement dans l’utilisation de suppléments à base de CBD pour atténuer certains symptômes liés à la maladie (anxiété, dépression, et tremblements musculaires) ou des effets secondaires dus à la prise de traitements.

Mais le potentiel du CBD semble être encore bien plus conséquent, puisqu’il participerait à ralentir la progression de la maladie et la destruction neuronale. Il agirait notamment sur deux composantes clés de la maladie : la régulation de la production de la dopamine et la diminution de la neuro-inflammation.

Des actions du CBD qui dépassent donc celles du simple coup de pouce bien-être. Sachant que cette molécule naturelle ne provoque, de plus, que de rares effets secondaires, par rapport aux traitements classiques.

Je veux expérimenter les bienfaits du CBD

La maladie de Parkinson, qu’est-ce que c’est ?

Avec 25.000 cas supplémentaires recensés, âgés principalement entre 55 et 65 ans, la maladie de Parkinson touche un nombre croissant de personnes chaque année.

Mise en lumière au début du 19e siècle, la maladie de Parkinson est une maladie neurodégénérative complexe, due à la mort cellulaire des neurones dans la zone du cerveau appelée substance noire. Elle a pour conséquence majeure de perturber la fabrication de la dopamine, la molécule du bonheur, entraînant une diminution critique de cette molécule au niveau des synapses. Or, cette molécule a un rôle majeur : celui de transmettre des informations entre deux neurones. Tout comme elle a pour charge de réguler l’humeur, la concentration et l’attention, ou encore l’équilibre hormonal.

De ce fait, cette affection est à l’origine de divers symptômes qui se développent sur plusieurs années, impactant de plus en plus fortement la qualité de vie des patients. Entraînant, à long terme, des complications mortelles.

Quels sont les symptômes de la maladie de Parkinson ?

Déterminer si une personne souffre de la maladie de Parkinson peut parfois relever d’un vrai casse-tête ! En effet, aucune prise de sang ni imagerie médicale ne permet en elle-même d’effectuer un diagnostic. La seule façon fiable de parvenir à cette conclusion consiste en un examen clinique réalisé par un neurologue, accompagné d’un entretien.

Certains symptômes aident toutefois au diagnostic. En effet, la maladie de Parkinson se caractérise par des symptômes moteurs typiques :

  • des raideurs musculaires
  • une lenteur à initier des mouvements (Akinésie)
  • une lenteur des mouvements (Bradykinésie)
  • des tremblements incontrôlés des membres au repos.
  • une perte soudaine ou progressive de la motricité d’un ou plusieurs membres (Hypokinésie).

Toutefois, la maladie de Parkinson est bien plus qu’une affection moteur. Elle implique de nombreux autres symptômes, allant de la fatigue extrême à des troubles psychiques, en passant par des insomnies persistantes ou encore des instabilités corporelles.

Plus précisément, cette pathologie progresse suivant cinq stades. Passant quasiment inaperçue au premier stade, elle impacte encore faiblement la personne au 2e stade, puisqu’elle ne provoque que de petites gênes.

Le 3e stade entraîne, quant à lui, une perte partielle de mobilité, qui n’affecte toutefois pas l’autonomie du malade. L’entrée dans le 4e stade implique, quant à elle, une mobilité et une autonomie considérablement limitées. Le 5e stade prive, lui, le patient totalement de son indépendance, avec la nécessité d’une assistante permanente, pour se nourrir et pour tout mouvement.

Les causes de la maladie de Parkinson

La recherche médicale montre que l’âge est un facteur prédisposant à la maladie de Parkinson. Malheureusement, les causes exactes du développement de la maladie restent encore inconnues. On parle, de ce fait, de maladie idiopathique.

Des recherches valident néanmoins certaines pistes, telles que :

  • des prédispositions génétiques pour 15 % des patients atteints de la maladie (accentuant, notamment, le risque de développer une forme précoce entre 20 et 50 ans) ;
  • des influences environnementales (exposition aux métaux lourds et aux pesticides) dans le développement de cette affection. La maladie étant même reconnue comme pathologie professionnelle chez les agriculteurs.

Par ailleurs, la qualité du microbiote et l’inflammation intestinale chronique semblent impliquées dans le développement de l’affection, la majorité des malades attestant de problèmes de constipation précédents de plusieurs années l’apparition de symptômes moteurs typiques. Il s’agit néanmoins de savoir si ces éléments constituent des déclencheurs ou ne s’avèrent que des symptômes.

Les études concernant la maladie de Parkinson évoquent donc des causes multifactorielles, plutôt qu’une cause unique au développement de cette pathologie.

Quels sont les traitements actuels de la maladie de Parkinson ?

huile cbd maladie parkinson
Bien qu’aucun remède ne parvienne à guérir la maladie de Parkinson, plusieurs traitements sont actuellement utilisés pour ralentir l’évolution de la maladie : la dopamine y tient une bonne place, mais le CBD constitue d’ores et déjà une alternative pour l’amélioration de la qualité de vie qu’il procure aux malades.

À l’heure actuelle, la maladie de Parkinson reste incurable. En effet, bien qu’il existe divers traitements proposés pour la prise en charge de cette pathologie, ceux-ci n’apportent de soulagement que sur ses symptômes.

Des traitements symptomatiques à durée limitée

Ainsi, de nombreux médicaments peuvent être utilisés afin d’alléger les symptômes non moteurs liés à la maladie. Toutefois, le traitement principal le plus administré encore aujourd’hui, pour prendre en charge les symptômes moteurs, consiste en une supplémentation hormonale de dopamine, la L-DOPA. Cette option contrecarre les effets associés à la dégénérescence neuronale.

Néanmoins, le traitement par L-DOPA présente un inconvénient. La molécule se révèle efficace pendant une dizaine d’années maximum, mais ses effets cessent lorsqu’il ne reste plus suffisamment de neurones pour la capturer et la transformer en dopamine. Les patients connaissent alors une évolution parfois brutale de leurs fonctions motrices, dénommée phases ON/OFF. La phase ON permet alors la réalisation de mouvements, avec néanmoins une aggravation des dyskinésies (mouvements involontaires). La phase OFF empêche, quant à elle, la motricité (akinésie).

Cette évolution de la réaction au traitement se révèle particulièrement difficile à vivre par les malades, sachant que cette alternance d’états se déroule d’une manière totalement aléatoire. Elle est source d’une forte incompréhension, et d’un mal-être profond, pouvant conduire à la dépression.

Le CBD comme source de mieux-être face à l’incompréhension

Lorsque les effets du traitement par L-DOPA s’amenuisent, le patient connaît une période très éprouvante. En effet, la nouvelle situation à laquelle il est confronté est source d’une profonde révolte. La prise de CBD, connu pour ses vertus apaisantes, ses effets sur la régulation de l’humeur et sur la qualité du sommeil, pourra alors s’avérer d’une grande aide.

Toutefois, les bienfaits du CBD sur la maladie de Parkinson semblent bien pouvoir dépasser le simple bien-être. Il est donc temps de s’intéresser au plein potentiel du cannabidiol concernant cette affection.

Je m’apaise dans mon combat contre Parkinson

en exploitant

Les propriétés du CBD à l’étude pour une éventuelle prise en charge de la maladie de Parkinson

Le CBD est une substance prometteuse dans le domaine de la recherche sur la maladie de Parkinson, offrant des pistes potentielles pour s’attaquer à cette maladie sur plusieurs fronts : prévenir son apparition, ralentir son développement, et même améliorer les traitements standards pour les personnes déjà confrontées à des stades avancés. Cette molécule pourrait donc constituer une avancée importante.

Des effets curatifs et de prévention

En effet, le cannabidiol a la remarquable capacité de combattre le stress oxydatif et l’inflammation, deux forces destructrices à l’œuvre dans la maladie de Parkinson qui contribuent de manière significative à la mort neuronale. Or, le CBD présente des propriétés qui aident à protéger les neurones (effet préventif pour éviter le développement de la maladie), de même qu’elles semblent permettre de ralentir la détérioration des neurones (effet retardateur). Mieux, la consommation de CBD participerait même à favoriser le renouvellement des neurones.

Ces effets potentiels constituent donc des pistes particulièrement intéressantes dans le cadre de la recherche sur cette maladie et s’avèrent loin de n’être que théoriques, puisque plusieurs études précliniques (telles que celle menée par une unité de recherche espagnole) ont mis en évidence ces effets neuroprotecteurs sur des cobayes.(3)

Des effets sur la qualité de vie des malades

Par ailleurs, le CBD a un effet décontractant musculaire, particulièrement opportun pour des malades atteints de la maladie de Parkinson. D’autant que cette molécule aide aussi à réguler le mouvement en agissant sur le système cannabinoïde fortement impliqué dans la motricité. De ce fait, le cannabidiol pourrait, à l’avenir, devenir un complément de la L-Dopa afin de prolonger sa période d’efficacité ou d’atténuer l’intensité des symptômes lors des phases ON/OFF.

Mais d’autres pistes d’utilisation sont aussi en cours d’exploration concernant l’utilisation du CBD dans le cadre de la maladie de Parkinson parmi lesquels :

  • son potentiel de prise en charge des symptômes moteurs de la maladie. Une étude (4) a, en effet, montré une atténuation des symptômes moteurs et des douleurs ressenties par un groupe de patients atteints de la maladie, ayant reçu un traitement-test à base de cannabidiol.
  • son influence sur les récepteurs de la sérotonine, impactés par la maladie, avec des conséquences notamment sur l’humeur et le sommeil.

Remarque : constituant une piste prometteuse, le CBD n’est toutefois pas un remède miracle. Il convient notamment de se méfier des interactions médicamenteuses potentielles. La prise de certains médicaments pourrait néanmoins être revue à la baisse pour permettre la consommation de CBD. Les médecins souhaitent, au préalable, poursuivre leurs expérimentations pour confirmer les potentiels de cette molécule.

Les atouts du CBD déjà à l’œuvre pour soulager la maladie de Parkinson

cbd maladie parkinson
Utilisé déjà dans le soulagement de nombreux symptômes de maladies chroniques, l’huile de CBD convainc aussi des malades de Parkinson en s’attaquant à plusieurs problèmes qui gâchent leur vie au quotidien.

Le CBD a montré qu’il pouvait soulager toute une série de symptômes associés à cette maladie. Découvrez les six effets éprouvés du cannabidiol sur l’amélioration de la qualité de vie des personnes atteintes de Parkinson.

Bienfaits apaisants du CBD

Grâce à sa capacité à interagir avec le système endocannabinoïde de l’organisme et à ses propriétés anxiolytiques puissantes, le CBD se révèle une source de soulagement contre l’anxiété et la dépression. Il permet aussi de réduire les niveaux de stress et de procurer des sensations décontractantes dans tout le corps. Or, il existe plusieurs étapes de la maladie au cours desquelles les bienfaits apaisants du CBD se révèlent essentiels, qu’il s’agisse du moment du diagnostic de la maladie, ou encore de l’évolution de celle-ci.

Diminution des tremblements

Parmi les symptômes majeurs de la maladie de Parkinson, les tremblements et mouvements musculaires incontrôlables participent à rendre la qualité de vie des parkinsoniens particulièrement difficile. Or, aucun médicament ne parvient à atténuer des symptômes, voire même l’aggrave. Toutefois, plusieurs études ont mis en évidence les effets décontractants du CBD qui permettent de diminuer la rigidité du corps et atténuent activement les tremblements et dyskinésies des malades.(5)(6)

Effets anti-inflammatoires et antidouleurs

Utilisé pour soulager les douleurs éprouvées dans le cadre de maladies chroniques (fibromyalgie, sclérose en plaques), mais aussi pour apaiser des douleurs intenses du quotidien (migraines, douleurs musculaires), l’efficacité du CBD en tant qu’analgésique ne s’avère plus à démontrer. Par ailleurs, une étude à petite échelle sur des patients atteints de la maladie de Parkinson a montré des effets encourageants du CBD sur l’atténuation des douleurs liées à cette affection.

Des effets sur la dépression et les troubles psychotiques

Face à la maladie de Parkinson, de nombreuses personnes se retrouvent quotidiennement confrontées à l’anxiété et à la dépression. L’isolement social peut encore compliquer les choses dans près de 50 % des cas. Heureusement, il a été constaté que l’utilisation du CBD contribue à réduire ces troubles grâce à ses propriétés anti-inflammatoires, au soulagement de la douleur et à ses bienfaits calmants – aidant les personnes atteintes à trouver une plus grande stabilité émotionnelle.

Une amélioration de la qualité de sommeil

Le CBD est particulièrement réputé pour sa capacité à favoriser un meilleur sommeil. Des études scientifiques (7) ont montré qu’il se révèle aussi bénéfique sur ce point pour les patients atteints de la maladie de Parkinson, car ils peuvent alors bénéficier d’un sommeil plus réparateur en ayant l’assurance de l’absence d’effets secondaires négatifs.

Un soutien pour une qualité de vie meilleure

Enfin, une étude de 2014 a mis en lumière une corrélation positive entre l’utilisation de quantités contrôlées de CBD et l’amélioration de la qualité de vie des personnes souffrant de la maladie de Parkinson. Une source d’espoir qu’il convient d’explorer de manière approfondie afin de pouvoir tirer parti de tout le potentiel de cette molécule. (4)

Quelles sont les meilleures options de consommation de CBD pour les patients atteints de Parkinson ?

Privilégiée dans le cadre d’une recherche du soulagement de maladies chroniques, l’huile de CBD constitue aussi pour la maladie de Parkinson la forme à privilégier. Après la prise d’un avis médical, le malade pourra ainsi trouver un soulagement à plusieurs de ses symptômes d’une manière rapide après chaque prise et sur plusieurs heures.

Voici, par ailleurs, trois recommandations :

  • Pour maximiser les avantages du CBD dans le traitement de votre maladie, il est important de choisir un extrait à spectre large (broad spectrum), cela vous permettra d’obtenir tous les cannabinoïdes contenus dans les plantes de cannabis, qui peuvent apporter des avantages distincts.
  • Le recours à un CBD biologique s’avère aussi fortement recommandé. Les produits de qualité inférieure peuvent potentiellement vous exposer à des toxines dangereuses comme les pesticides ou les métaux lourds.
  • Enfin, une utilisation régulière pendant plusieurs semaines est nécessaire avant de pouvoir constater un quelconque soulagement.

Quelle dose de CBD consommer pour une personne atteinte de la maladie de Parkinson ?

Pour un bénéfice optimal, profitez des effets holistiques du CBD tout au long de votre journée ! La prise de 3 doses après les repas procure un soulagement durable et les dosages peuvent être adaptés aux besoins de chacun en fonction du stade de la maladie, de la présentation des symptômes et du poids corporel.

Quant à la quantité et au pourcentage de CBD à consommer, le dosage idéal doit encore faire l’objet d’études plus approfondies. Cependant, lorsqu’il s’agit d’affections neurologiques similaires comme la sclérose en plaques (SEP), la recherche indique que des doses élevées de CBD permettent d’observer des effets significatifs, mais il revient à chacun de trouver la dose qui lui convient.

À ce titre, nous suggérons d’expérimenter les bienfaits du CBD par des doses faibles et d’augmenter progressivement jusqu’à atteindre un niveau où les bénéfices commencent à être perceptibles.

En savoir plus sur le CBD…

Vous avez encore des questions ? (F.A.Q.)

Le CBD permet-il de guérir la maladie de Parkinson ?

Malgré les innombrables progrès de la médecine, la maladie de Parkinson reste une affection incurable. Pourtant, il y a de l’espoir. Les scientifiques ont développé diverses stratégies pour ralentir sa progression et aider les gens à gérer leurs symptômes. Parmi ces traitements figure le CBD – un remède naturel qui peut soulager les patients de plusieurs façons.

Quels sont les bienfaits du CBD pour une personne atteinte de Parkinson ?

Pour ceux qui souffrent de la maladie de Parkinson, le CBD pourrait être la réponse. Il a été démontré qu’il soulage l’insomnie, la dépression, l’anxiété et les tremblements musculaires, qui sont tous des symptômes courants de cette maladie dégénérative, et qu’il peut ralentir sa progression.

Y a-t-il des précautions à prendre avant d’utiliser du CBD en tant que patient atteint de Parkinson ?

La consommation de CBD peut vous apporter ses bienfaits, mais il s’avère crucial d’en parler d’abord à un médecin. Vous pourrez ainsi vous assurer qu’il n’y aura pas d’interactions indésirables potentielles, en combinant ce complément avec vos médicaments.

Sous quelle forme consommer du CBD pour soulager les symptômes de Parkinson ?

Si vous souhaitez obtenir un maximum d’effets bénéfiques sur les symptômes de la maladie de Parkinson, l’utilisation d’une huile de CBD à spectre large et de haute puissance est une condition indispensable. Cela permet non seulement de maximiser la puissance des cannabinoïdes, mais aussi de s’assurer que vous profitez de tous les avantages pour la santé des autres molécules qui y sont associées, tels les terpènes et les flavonoïdes.

Par ailleurs, pour vous assurer que vos symptômes sont pris en charge de manière efficace et sûre, faites des recherches sur le fournisseur et assurez-vous d’acheter un produit au cannabidiol de haute qualité, exempt de tout contaminant comme des métaux ou des pesticides. Un fournisseur proposant des huiles de CBD issues de l’agriculture biologique répond à cette préoccupation.

Découvrez l’engagement de qualité Good Mood CBD

Pour rappel : Toute suggestion de prise ne sont nullement des recommandations médicales et ne se substituent pas à un avis de professionnel de santé. En cas de doute sur votre santé, et pour toute utilisation de CBD pour cause médicale, demandez conseil à votre médecin.

Sources

(1) Article de la Fédération Française des Groupements de Parkinsoniens : CBD et Parkinson : Recherche et compréhension actuelles | FFGP (assoffgp.fr)

(2) Étude translationnelle du potentiel thérapeutique du cannabidiol (CBD) : vers un nouvel âge – PMC (nih.gov)

(3) https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/23587650/

(4) Effets du cannabidiol dans le traitement des patients atteints de Parkinson: un essai exploratoire en double aveugle – Marcos Hortes N Chagas, Antonio W Zuardi, Vitor Tumas, Márcio Alexandre Pena-Pereira, Emmanuelle T Sobreira, Mateus M Bergamaschi, Antonio Carlos dos Santos, Antonio Lucio Teixeira, Jaime EC Hallak, José Alexandre S Crippa, 2014 (sagepub.com)

(5) Les effets du CBD – article de l’AFFGP

(6) Open label evaluation of cannabidiol in dystonic movement disorders – PubMed (nih.gov)

(7) https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/24845114/

D’autres études

Évoquant les effets du CBD sur la douleur et l’inflammation, sur l’anxiété, sur les maladies de Huntington et de Parkinson : Efficacité thérapeutique du cannabidiol (CBD) : examen des données probantes issues d’essais cliniques et d’études en laboratoire chez l’humain – PMC (nih.gov)

Cibles moléculaires du cannabidiol dans des modèles expérimentaux de maladies neurologiques – PMC (nih.gov)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cbd bio

Good Mood, le challenge d’une marque de CBD éco-responsable

Plus qu’une simple marque de produits alimentaires à base de CBD, Good Mood souhaite fédérer une communauté d’amoureux de la vie et de la nature. Elle veut permettre à tous ceux qui le souhaitent d’atteindre la sérénité, tout en participant par ses choix à intégrer les plus fragiles et à préserver la nature.

LIRE L'ARTICLE

Partagez cet article sur:

Huiles au CBD
Découvrez nos huiles sublinguales
Découvrir la boutique
Huiles au CBD spéciale sommeil
Découvrez notre huile sublinguale spéciale sommeil
Découvrir la boutique
Huile d'olive AOP Bio & CBD
Découvrez notre huile d'olive AOP au goût unique
Découvrir la boutique
Panier
Retour en haut